Comment choisir son bois pour les travaux de menuiserie ?

Comment choisir son bois pour les travaux de menuiserie ?

Que vous vous lanciez dans la fabrication d’étagères ou que vous fassiez appel à un artisan pour la découpe d’un plan de travail, il va vous falloir choisir le bois le plus approprié à votre projet. Mais voilà : pour vous le brut ou l’aggloméré c’est du pareil au même et vous n’y comprenez rien !

Vous avez sans doute déjà entendu ces mots barbares : contreplaqué, mélaminé, aggloméré. Mais vous ne savez pas exactement à quoi cela correspond et lequel de ses matériaux vous rendra le plus service. Puisqu’en menuiserie on ne peut pas faire feu de tout bois, voilà quelques conseils pour bien choisir le bois de vos petits travaux.

 

Le bois des menuiseries intérieures

 

Plus faciles à travailler et souvent beaucoup plus abordables, les bois à utiliser pour les travaux de menuiserie en intérieur présentent de nombreuses qualités qui s’adaptent parfaitement suivant l’usage que vous souhaitez en faire.

Pour la construction d’étagères ou d’un coffrage, il est préférable d’utiliser du bois aggloméré ou du mélaminé. Plus fragile mais aussi plus léger, il vous permettra une découpe et un montage plus facile.
L’aggloméré peut être traité pour résister à l’eau, ce qui permet de l’utiliser pour des travaux dans une cuisine ou une salle de bain. Il ne résiste en revanche pas très bien à la flexion.
Certains mélaminés sont peints en usine, ce qui vous facilitera beaucoup le travail de peinture, ne vous laissant plus que les tranches et raccords à peindre. Attention tout de même à ne pas abîmer le revêtement qui peut être facilement endommagé ou marqué.

Si vous souhaitez plutôt vous lancer dans la réalisation d’un meuble plus massif, vous trouverez votre bonheur en utilisant du médium. Il s’agit de fibres de bois compressées et collées qui offrent un fini très propre, même sans intervention de votre part après les travaux. Facile à peindre ou à décorer, facile à entretenir, il est moins résistant à la chaleur et aux rayures que le mélaminé lorsqu’il est stratifié. S’il n’est pas traité pour résister à l’eau, il faudra alors le travailler avec une sous-couche ou de l’huile.

 

Aménagements extérieurs en bois

 

Pour la fabrication de pièces de menuiserie destinées à rester en extérieur, il est conseillé de prendre du contreplaqué. Il s’agit ici de feuilles de bois collées sous pression, ce qui donne un matériaux plus résistant aux chocs et qui supporte mieux la flexion que les bois utilisés pour les travaux en intérieur.
Un peu plus cher que les autres bois agglomérés, il peut cependant être traité tout particulièrement contre l’humidité (contreplaqué marin ou okoumé).

Enfin, il est possible d’utiliser du bois brut en extérieur comme en intérieur. Moins facile à découper et nécessitant les traitements adéquats en cas d’exposition à une forte humidité, le bois brut a pour lui une esthétique unique qui fait tout son charme et peut présenter une épaisseur beaucoup plus importante que les agglomérés disponibles à la vente. Veillez toujours à bien poncer et dépoussiérer le bois ainsi qu’à le protéger à l’aide d’une huile naturelle. Attention aux vernis qui peuvent l’endommager, surtout si le meuble en bois reste exposé aux variations de température à l’extérieur.

 

Une remarque ou une question ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire !

Tags: 
Catégorie: 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Les rédacteurs de MesDépanneurs.fr s'emploient tous les jours à vous délivrer des avis et de petits conseils pratiques afin de vous assister du mieux possible, dans vos soucis quotidiens. Cependant, chaque situation étant particulière, les réponses apportées par notre équipe ne sauraient remplacer l'avis ou la consultation de professionnels spécialisés tels que des avocats ou des artisans. Dès lors, MesDépanneurs.fr ne saurait voir engager sa responsabilité pour l'assistance que nous délivrons bénévolement aux internautes.
UN Artisan
EN URGENCE ?
VITE : COMMANDER