Dépannage domestique : L’assurance de l’arnaque ?

Dépannage domestique : L’assurance de l’arnaque ?

Depuis 2016 et la campagne “Faites vous dépanner, pas arnaquer”, la DGCCRF a vu augmenter le nombre de dépôts de plainte contre des dépanneurs arnaqueurs ou peu consciencieux. De là à dire que les particuliers n’ont plus confiance dans leurs artisans, il n’y a qu’un pas à faire. Selon un sondage réalisé par OpinionWay, seuls 46% des français ont confiance dans leur serrurier, ajoutons que 17% ne leur font absolument pas confiance. La porte ouverte à tous les maux ?

 

Le dépannage domestique est un secteur particulier, dans lequel on retrouve des professionnels passionnés et des arnaqueurs pas si honnêtes. Il est difficile pour le client de séparer le bon grain de l’ivraie, et choisir un artisan en urgence s’apparente à une roulette russe avec barillet plein.

Si l’on ne perd à la roulette russe qu’une seule fois, des travaux mal réalisés, une fuite d’eau encastrée ou des court circuits deviennent des problèmes récurrents, ou l’intervention de l’artisan devient quotidienne. Le dégâts des os, oui, les factures gonflées d’eau, non !

 

Augmentation des plaintes

Suite à la campagne “Faites vous dépanner, pas arnaquer”, les particuliers se sont révoltés contre un système opaque où les informations concernant les produits où les coûts d’intervention étaient minorées jusqu’au devis final. Au pied du mur, les clients n’ont souvent pas d’autres choix que d’accepter les devis proposés, sans connaître les tarifs standards, constamment majorés par des critères non spécifiés (frais de déplacement, majoration horaire / weekend, devis gratuit si accepté..).

En sus des majorations fantaisistes suivant l’heure le jour ou l’âge du capitaine, les escroqueries se caractérisent aussi par des abus de faiblesse, pouvant aller jusqu’à des tentatives d’intimidation voire des menaces physiques.

Cette campagne avait donc pour but d’informer les particuliers de leurs droits dans le cadre d’une intervention d’urgence. Grâce à cette campagne, les tribunaux ont vu les affaires judiciaires contre des entreprises de dépannage domestique décoller. Sur 624 entreprises contrôlées par la DGCCRF en 2016, 494 ont reçu des avertissements, injonctions, des procès verbaux d’entreprise jusqu’au dossiers contentieux. Soit environ 79% de répercussions sur les entreprises contrôlées.

On retrouve dans les infractions à la loi des cartons publicitaires mensongers, des devis remis après travaux alors que l’inscription légale indique “Devis remis avant le début des travaux” voire des professionnels non qualifiés.

 

Des prix d’appels mensongers ?

Certains prestataires vont pour attirer les chalands jusqu’à afficher les prix les plus bas du marché. Des ouvertures de porte à 30€ en passant par des forfaits de plomberie au même prix pour une heure de prestation d’un artisan.. Le particulier se voit proposer toutes sortes d’installations/interventions/réparations chez lui à l’heure et au prix qui lui conviennent…  Des offres trop belles pour être vraies ? Évidemment, le travail de l’artisan est fatigant, dur et ne connaît pas vraiment de limites horaires. Si le prix annoncé au téléphone est trop beau pour être réalisable, c’est probablement que c’est un prix d’appel jamais proposé aux clients. Et que le devis indiquera par la suite que votre fuite est encastrée, votre porte fermée à clefs, qu’il faut remplacer la carte électronique de votre chaudière (environ le même prix que la chaudière). Voilà comment l’intervention à 30€ qui vous intéressait est devenue une réparation à plusieurs milliers d’euros, parfois sans aucune panne difficile et souvent sans urgence.

 

Il s’agit aussi de réaliser que personne ne travaille par altruisme. Des prix trop bas pour des interventions à toutes heures ne peuvent être que des prix d’appels, incitant les clients non avisés à se coincer les doigts dans les engrenages des factures exponentielles et récurrentes. Tout comme dans le métro, ces factures là pincent très fort et il faut absolument éviter d’y mettre le doigt.

 

Trouver son artisan

Pour éviter les arnaques, pas de solution miracle : s’informer ! Si vous déménagez, demandez les numéros des artisans de quartier auprès de vos nouveaux voisins ou de votre concierge. Ces derniers ont nécessairement eu besoin d’un artisan pour leur chaudière, leurs fenêtres voire l’ouverture de leur porte, et sauront vous indiquer si le prestataire intervenu était bon et pédagogue, ou pressé et incompétent. Le comportement de l’artisan, selon s’il cherche à remplacer entièrement l’appareil ou s’il recherche le mécanisme en panne, vous donnera là aussi des indications sur sa qualité de travail.

Si vous faites faire des travaux sans urgence, n’hésitez pas à faire faire plusieurs devis afin d’avoir une idée du coût et de pouvoir comparer. Gardez à l’esprit que ce n’est pas nécessairement le devis le moins cher qui sera le mieux réalisé, le travail de qualité se paie aussi.

 

Fermer son porte-feuille au serrurier

Enfin, si vous claquez votre porte et que vous ne connaissez pas de serrurier, en horaire de soirée un weekend, vous n’avez finalement qu’une option : L’hôtel !

Les interventions en serrurerie sont parmi les plus citées dans les arnaques en dépannage domestique, du fait de la nécessité quasi-constante de remplacer entièrement la serrure pour les dépanneurs arnaqueurs. Des interventions ont été facturées plusieurs milliers d’euros pour des ouvertures de porte suivies du remplacement de la serrure. De plus, s’il est possible de passer une nuit sans chauffage ou sans électricité, personne n’acceptera de passer une nuit devant sa porte d’entrée, si près et si loin à la fois de son confort et de son intimité. Ainsi les serruriers de nuit sont légions, avec des offres alléchantes et des promesses d’intervention très rapide rarement tenues. Ces interventions de serrurerie en pleine nuit sont parmi les plus grands cas d’escroquerie aux particuliers dans le secteur du dépannage domestique. Si vous ne connaissez pas de serrurier, n'hésitez pas et passez votre chemin, une nuit à l’hôtel avec petit déjeuner vous coûtera moins cher.

 

Eviter les artisans malhonnêtes

L’expression “mieux vaut prévenir que guérir” prend tout son sens dans le secteur du dépannage domestique.Tout d’abord car entretenir vos équipements vous évitera des interventions trop régulières. Ensuite car connaître les artisans proches de votre domicile vous rassurera, et que leurs interventions seront plus rapides si vous êtes déjà passé par leur service. S’ils connaissent vos équipements pour les avoir installés ou réparés, ils seront plus à même de trouver la panne. Enfin car un bon artisan connaît les avantages du bouche à oreille pour son secteur d’activité, et sera et saura être pédagogue dans votre intérêt à tous deux.

 

Comment réagir en cas de litige avec un artisan ?

En cas de litige il est parfois difficile de pouvoir établir un abus de faiblesse pour la justice. Le devis signé, l’artisan est en droit de faire les travaux au montant annoncé sur le devis ainsi que sur la facture.

Il vous faudra tout d’abord écrire en courrier recommandé à l’entreprise avec lequel vous avez une réclamation, afin de chercher une solution amiable.

Vous pouvez ensuite passer par la boite postale 5000, lié au code de votre département (ex: Boite postale 5000, 75000 Paris) en détaillant le litige et en envoyant copie du devis ainsi que des photos de l’itervention.

Vous pouvez par la suite chercher l’aide d’un conciliateur de justice, que vous trouverez auprès des greffes des tribunaux d’instance. La procédure de conciliation est gratuite. Le conciliateur va chercher à trouver une solution amiable qui convient aux deux parties, avant de laisser l’affaire devant les tribunaux s’il n’y a pas de solution amiable.

Si vous passez par la suite par un médiateur de justice,il faudra là avancer des frais.

Enfin, vous pourrez vous rapprocher d’un avocat afin de porter l’affaire devant les tribunaux.

Ces différentes possibilités sont longues, coûteuses en temps et parfois en argent (saisir un avocat peut coûter assez cher), et ne sont pas toujours couronnées de succès.

 

Un accompagnement déja prévu ?

Vous n’êtes pas seuls en cas de litiges, et votre assurance, via la “garantie protection juridique” peut vous accompagner dans vos démarches. Il faudra là vérifier les clauses inscrites dans votre contrat d’assurance habitation.

Votre carte bancaire dispose aussi de garanties sur les achats que vous faites avec. Ainsi, une garantie villégiature n’est souvent pas nécessaire pour vos vacances si vous la réglez avec votre CB. Nous vous conseillons de bien vérifier les dispositions légales de votre carte, et les problèmes couverts dans votre contrat.

Certaines cartes de crédit ouvrent droit à des garantes juridiques, vous permettant d'être couvert dés que vous payez avec. Plus d'informations sur ces cartes en cliquant ici

C’est pourquoi il est important de bien choisir son artisan, avant de devoir bien choisir son avocat.

 

Enfin, si vous êtes en litige avec un artisan ou une société de dépannage domestique, vous pouvez rejoindre le site de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) en cliquant ici

 

Vous avez une question ou une remarque ? N'hésitez pas à nous laisser un commentaire !

Tags: 
Catégorie: 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
Les rédacteurs de MesDépanneurs.fr s'emploient tous les jours à vous délivrer des avis et de petits conseils pratiques afin de vous assister du mieux possible, dans vos soucis quotidiens. Cependant, chaque situation étant particulière, les réponses apportées par notre équipe ne sauraient remplacer l'avis ou la consultation de professionnels spécialisés tels que des avocats ou des artisans. Dès lors, MesDépanneurs.fr ne saurait voir engager sa responsabilité pour l'assistance que nous délivrons bénévolement aux internautes.
UN Artisan
EN URGENCE ?
VITE : COMMANDER